Renforcement de capacités des acteurs de la presse – Le FSDP finance les 12 sessions de l’Ecole du GEPCI

0
77


.fb-comments,.fb-comments span,.fb-comments span iframe[style]{min-width:100%!important;width:100%!important}

Le Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), a procédé le
14 octobre 2021, à la salle de conférence de l’Autorité Nationale de la Presse
(ANP) au lancement pour 2021, de ses sessions de renforcement de capacités de
« l’Ecole du GEPCI ». Le président de l’ANP, M. Samba Koné a souhaité la
bienvenue aux auditeurs. M. Francis Domo, Directeur de la Presse à l’ANP a
ajouté que ces sessions de renforcement de capacités sont nécessaires pour
relever les défis de la professionnalisation de la presse.

Le Directeur exécutif du FSDP, Mme N’Guessan Bernise a, au nom Ministre de
la Communication, des Médias et de la Francophonie, Porte-parole du
Gouvernement, M. Amadou Coulibaly et du Président du Conseil de Gestion du
FSDP, M. Abdou Abdou, félicité le GEPCI pour cette initiative de renforcement
de capacités de ses membres.

Mme N’Guessan Bernise a rappelé que cette formation s’inscrit dans les
missions du FSDP et les sessions de « l’Ecole du GEPCI » pour 2021, est une
série de douze (12) sessions de renforcement de capacités qui va s’étendre sur
deux mois.

Trois cent soixante auditeurs (360), en bénéficieront. Ce sont :
les Rédacteurs en chef ; les Gérants et Directeurs de Publication ; les Directeurs
des rédactions / Rédacteurs en chef ; les Journalistes d’investigation ; les
correcteurs de presse ; les Journalistes débutants ; les Caricaturistes et les
Infographistes.

Le Directeur exécutif du FSDP, a invité les auditeurs à suivre avec attention ces
formations, afin d’en tirer le plus grand profit.

Le président du Bureau exécutif du GEPCI, M. Zohoré Lassane a remercié le
président de l’ANP, MM. Samba Koné, Zio Moussa, journaliste émérite et
Madame le Directeur exécutif du FSDP, « qui, malgré les nombreuses
sollicitations dont elle est l’objet, n’a pas hésité un seul instant à engager
moralement et financièrement le Fonds, dès que nous l’avons approchée de
nouveau avec le projet de l’Ecole du GEPCI ».

M. Zohoré Lassane a souligné « l’Ecole du GEPCI a été portée sur les fonds
baptismaux en février 2017 grâce au soutien financier du FSDP. Depuis le
lancement, plus de 600 bénéficiaires ont été formés et cela se ressent d’ailleurs
dans la qualité de nos journaux ».
Au nom des Editeurs de presse et des bénéficiaires de cette session de formation,
M. Zohoré Lassane a adressé à Mme N’Guessan Bernise les plus « vifs et

sincères remerciements. Merci encore Madame la Directrice de nous faire
confiance. Nous vous en sommes infiniment reconnaissant, ainsi qu’aux
membres du Conseil de gestion et à vos collaborateurs du FSDP ».
Le président du GEPCI a déclaré que : « les Editeurs ont compris qu’ils doivent
s’approprier durablement et avec efficience la question de la formation et de
renforcement des capacités des animateurs de la chaîne de production d’un
journal, pour en faire de vrais valeurs ajoutées dans leurs entreprises ».
Ce sont les correcteurs de presse qui ont ouvert la série de formations sur le
thème : « Mieux maîtriser les règles de bases du métier de correcteur de
presse », dispensé par M. ZIO Moussa.

Rappelons que le FSDP a pour mission de financer au profit des entreprises de
presse et de communication audiovisuelle, la formation, les études et conseils, la
diffusion, le développement de la presse et du multimédia et les projets d’intérêt
collectif des organisations professionnelles.

Le Fonds accorde aussi des subventions, et peut constituer auprès des banques et
établissements financiers, la garantie des emprunts que contractent les
entreprises et organisations professionnelles du secteur de la presse.

Source: connectionivoirienne