Tunisie – Parti Al Jomhouri : “Kais Saied a manqué une précieuse occasion d’instaurer un dialogue national”

0
95




Le Parti Al Joumhouri a commenté dans un communiqué rendu public aujourd’hui 12 octobre 2021, l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, et les discours de la Cheffe du gouvernement et du Président de la République.

le Parti a estimé que l’annonce de ce gouvernement s’inscrit dans le cadre du décret présidentiel n°117 du 22 septembre 2021, portant suspension de la Constitution et la violation de sa légitimité.

Ajoutant qu’il traduit une volonté de décliner les demandes croissantes de fixation du délai de la période exceptionnelle et l’extinction de son terme.

Commentant l’allocution de Kais Saied, le parti a estimé qu’il a été une nouvelle fois marqué par la tension et la tendance à diviser les tunisiens.

Soulignant qu’il a manqué une précieuse occasion d’ouvrir une nouvelle page fondée sur le retour de la légitimité constitutionnelle et l’instauration d’un dialogue national pour trouver des solutions concrètes à la crise que le pays traverse.

« Il (Kais Saied) a préféré former une équipe en harmonie avec ses perceptions au détriment des priorités nationales qui nécessitent la formation d’un gouvernement de salut national qui travaille à redresser la situation et réparer les dégâts commis par les gouvernements précédents », lis-t-on dans ce communiqué.

La même source a estimé que le discours de la Cheffe du gouvernement était dénué de toute orientation programmatique ou de plan de réforme des conditions économiques et financières du pays, et s’est contenté d’exprimer des aspirations qui ne représentent pas le minimum requis pour un programme d’action pour un gouvernement formé sur fond de crise profonde.

Même si la composition gouvernementale reconnaît le mérite des femmes tunisiennes, dotées de compétences scientifiques et administratives, à assumer les portefeuilles gouvernementaux les plus importants et à les doter, il est évident que le facteur déterminant pour la valider est la confiance du Président de la République dans ses membres, sachant que certains d’entre étaient membres des coordinations de sa campagne électorale et d’autres ont participé à des campagnes électorales des forces corrompues lors des précédentes élections présidentielles.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique